L’hérédité du ronflement

bébé ronfleurLe ronflement est bel et bien héréditaire

Source: la revue médicale américaine Chest (10 avril 2005)

Ronfleurs, préparez-vous à ce que vos enfants le deviennent aussi. Une étude américaine, publiée dans la très sérieuse revue CHEST, prouve pour la première fois l’hérédité du ronflement. Il suffit même que l’un des parents soit atteint.

Le Dr Maninder Kalra et son équipe, du Cincinnati Children’s Hospital Medical Center et de l’Université de Cincinnati dans l’Ohio, ont suivi 681 enfants âgés en moyenne de 12 mois. Leurs parents ont également été soumis à un questionnaire. L’objectif, repérer les enfants ronfleurs dont le père et/ou la mère l’étaient aussi.

Et là, surprise ! « Nous avons constaté que les bébés issus d’une famille de ronfleurs ont trois fois plus de risque de ronfler que les autres« , affirme Maninder Kalra. Autre découverte intéressante, qu’il ait ou non des parents ronfleurs, l’enfant atopique serait 2 fois plus exposé que ses copains à des sifflements la nuit. Atopique ? Cela signifie que Bébé présente une hypersensibilité aux allergies telles que le rhume des foins et l’eczéma infantile. « Le risque de ronfler est alors multiplié par deux si le statut du petit se révèle atopique« , conclut l’auteur.

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.