Nora crée un oreiller anti-ronflement

oreiller anti-ronflementLa start-up Nora vient d’être finançée par crowfunding (chez Kickstarter). Elle propose une solution « intelligente » pour créer un oreiller anti-ronflement. C’est un dispositif non invasif qui fonctionne dans votre chambre: un petit appareil se trouve sur votre table de nuit et, quand vous ronflez, active un petit gonfleur glissé sous votre oreiller. Lorsqu’il est activé, le gonfleur ajuste doucement votre placement de tête pour vous aider à mieux respirer et il arrête ainsi le ronflement. En fait, ce mouvement doux stimule les muscles de votre gorge et du cou qui, lorsqu’il est trop détendu vous faire jouer votre symphonie nocturne. Sans vous réveiller, vous pouvez revenir à un sommeil de meilleure qualité et diminuer les risques pour la santé associés au ronflement. Le dispositif Nora peut être placé n’importe où dans près de votre lit et le détendeur fonctionnera, peu importe votre position. Je vous donne le lien du site où vous pouvez acheter le dispositif: http://www.smartnora.com/.

sisselOreiller anti-ronflement Sissel – Maintenant, ils ont fait beaucoup de bruit dans les médias mais ils ne sont pas les premiers avec cette idée car Sissel propose aussi un oreiller anti-ronflement de même type. C’est l’oreiller anti-ronflement Silencium Plus qui enregistre de manière continue les ronflements du dormeur ainsi que la position de sa tête sur l’oreiller. Dès qu’un ronflement est détecté, les poches d’air incluses dans l’oreiller se gonflent en silence permettant de faire pivoter doucement la tête vers une autre position. Ici il faut acheter tout le dispositif avec l’oreiller donc c’est un peu plus cher.

oreiller anti-ronflementC’est pas fini, je viens de tomber sur un nouvel oreillé connecté ! Il s’appelle Goodnite de Nitetronic et vous pouvez le trouver en cliquant sur le lien.  Il est contrôlé par votre smartphone comme celui de chez Nora. Pour plus d’infos, consultez notre classement des meilleurs oreillers anti-ronflement: http://solutions-antironflement.com/oreiller-anti-ronflement/

L’hérédité du ronflement

bébé ronfleurLe ronflement est bel et bien héréditaire

Source: la revue médicale américaine Chest (10 avril 2005)

Ronfleurs, préparez-vous à ce que vos enfants le deviennent aussi. Une étude américaine, publiée dans la très sérieuse revue CHEST, prouve pour la première fois l’hérédité du ronflement. Il suffit même que l’un des parents soit atteint.

Le Dr Maninder Kalra et son équipe, du Cincinnati Children’s Hospital Medical Center et de l’Université de Cincinnati dans l’Ohio, ont suivi 681 enfants âgés en moyenne de 12 mois. Leurs parents ont également été soumis à un questionnaire. L’objectif, repérer les enfants ronfleurs dont le père et/ou la mère l’étaient aussi.

Et là, surprise ! « Nous avons constaté que les bébés issus d’une famille de ronfleurs ont trois fois plus de risque de ronfler que les autres« , affirme Maninder Kalra. Autre découverte intéressante, qu’il ait ou non des parents ronfleurs, l’enfant atopique serait 2 fois plus exposé que ses copains à des sifflements la nuit. Atopique ? Cela signifie que Bébé présente une hypersensibilité aux allergies telles que le rhume des foins et l’eczéma infantile. « Le risque de ronfler est alors multiplié par deux si le statut du petit se révèle atopique« , conclut l’auteur.

Ronfler pourrait provoquer la maladie d’Alzheimer

Source: Le Soir en ligne (Charlotte Cavenaile avec AFP)

Les troubles du sommeil seraient néfastes pour le cerveau, démontrent des chercheurs américains

Visual of Man's Brain --- Image by © Matthias Kulka/Corbis

Une étude américaine certifie que les personnes sujettes aux ronflements ou troubles respiratoires du sommeil, pourraient développer une déficience cognitive comme la maladie d’Alzheimer à un âge plus précoce que leurs pairs.

L’Académie américaine de neurologie a suivi, pour les besoins de cette étude, près de 2500 personnes âgées de 55 à 70 ans et participants à la Cohorte ADNI (Alzheimer’s Disease Neuroimaging Initiative). Une partie d’entre elles avait des capacités cognitives normales, d’autres souffraient de déficiences cognitives et une dernière partie du groupe avait la maladie d’Alzheimer. Les chercheurs se sont intéressés aux habitudes de sommeil de ces volontaires qui ont été suivis tous les 6 mois durant les 2 à 3 ans de l’étude afin de détecter tout comportement nocturne inhabituel. Leurs conclusions ont été publiées dans la revue Neurology du 15 avril 2015.

Elles indiquent que les ronfleurs chroniques et les personnes ayant un syndrome d’apnée du sommeil présenteraient des troubles de la mémoire et une défaillance quant à leurs compétences cognitives en moyenne 12 ans plus tôt que les autres. Les troubles apparaîtraient ainsi à l’âge de 77 ans en moyenne chez les ronfleurs contre 90 ans pour les autres. Les chercheurs ont pu faire les mêmes constatations pour la maladie d’Alzheimer, qui aurait un lien important avec les troubles respiratoires nocturnes causés par l’apnée du sommeil. Ils restent néanmoins prudents, n’incluant pas tous les ronfleurs. Le syndrome d’apnée obstructive du sommeil est causé par un relâchement des muscles et de la gorge qui provoque des arrêts intermittents de la respiration de 20 secondes à 2-3 minutes au maximum durant le sommeil. L’air y passe plus difficilement, ce qui entraîne des ronflements.

Selon les scientifiques, les courtes périodes de pauses respiratoires peuvent en effet priver les neurones cérébraux d’oxygène, et la maladie d’Alzheimer est liée à un flux sanguin anormal ou ralenti causé par des niveaux d’hypertension artérielle et de cholestérol élevés. Des troubles évalués comme néfastes pour le cerveau, et que les médecins devraient prendre en compte.

L’étude indique que lorsqu’un traitement est suivi, ce risque est annulé. Mais le port d’un masque de ventilation, qui permet notamment d’éviter les apnées du sommeil, est souvent abandonné, car bruyant et inconfortable, ou « parce que les gens n’en voient pas l’intérêt », soulignent les auteurs de cette étude.

Top des applications anti-ronflement pour smartphones

C’est vraiment par hasard que je suis tombé sur les applications anti-ronflement. Je cherchais tout autre chose et voilà que je lis que mon smartphone pourrait sauver mon couple ou du moins m’éviter de dormir dans le canapé plusieurs fois par mois. Grâce à une application à télécharger sur l’App store ou sur Google Play, votre bruit de moteur sera enregisté avec un rapport remis à votre réveil et il pourra même vous siffler à l’oreille afin de calmer vos ronflements. Je vous livre ici quelques applis. Elles font quasi toutes la même chose. Bonne lecture !

applications anti-ronflementQuit Snoring

C’est une application anti-ronflement conçue pour tous smartphones dont le but est d’aider les gens à arrêter de ronfler. Attention, elle ne permet pas de stopper complètement le ronflement et ne guérit pas les troubles du sommeil. Elle vous aide également à connaître la fréquence et l’intensité de vos ronflements. Tout ça servit sur un plateau à votre réveil. Cette app utilise une méthode originale élaborée par le Dr Naveh Tov, un médecin israélien. Votre iphone ou ipod surveillera votre sommeil et vous enverra petit bruit pour que vous arrêtiez de ronfler. C’est une vibration ou un son selon vos préférences. Sur l’écran des réglages, vous pouvez également régler le volume du son et le nombre maximum de fois qu’il est émis. Quit Snoring enregistre votre sommeil et à votre réveil,  l’écran affiche combien de temps vous avez dormi, combien de fois vous avez ronflé, à quelle intensité et combien de fois vous avez reçu l’alerte sonore. Si vous êtes déjà pris en charge par un médecin pour des troubles du sommeil, vous pouvez lui envoyer toutes vos statistiques et il verra en un coup d’oeil à quelle fréquence vous ronflez et vos progrès. Une autre idée est de l’utiliser pour tester l’efficacité de vos nouveaux achats.applications anti-ronflement

Moi perso, je ne l’ai pas encore utilisée mais ça devrait pas tarder car avec ma bague anti-ronflement et mes bandelettes nasales, ma femme estime que je ne suis pas encore 100% « guéri ». Je voudrais vérifier par moi-même et si c’est bien le cas pourquoi ne pas demander à mon iphone de m’envoyer des alarmes sympas pendant mon sommeil. Ah oui, cette appli est payante mais à moins de 5 euros. J’ai aussi copié quelques avis pour vous et ils sont plutôt enthousiastes. Les voici: « Merci pour cette app. Je la trouve très utile dans la surveillance de mon orthèse » (…) « J’ai cherché des moyens pour arrêter de ronfler et je ne pouvais pas trouver quelque chose d’aussi utile et pratique. Les résultats sont au-delà de mes attentes » (…) « Enfin une application de ronflement qui fait ce qu’elle dit ». Pour conclure, sachez qu’il n’y a aucun concensus parmi les utilisateurs car certains sont très décus. Voyez la note sur Google store (2.4/5).

Téléchargez cette application sur l’App Store.

Téléchargez cett application sur Google Play.

applications anti-ronflementSnoreClock

Cette application anti-ronflement est disponible sur iphone et smartphones android. Elle est très populaire avec plus de 2000 avis et une moyenne de 3.8/5 ce qui est remarquable. Je dois encore la télécharger pour la tester et puis je reviendrai vers vous pour donner mon avis. Patience …

A télécharger ici si vous êtes sous android.

applications anti-ronflement

 

 

 

 

La suite est en construction… 

applications anti-ronflement

 

 

 

 

 

Snorelab

applications anti-ronflement

MotionX 24/7

applications anti-ronflement

 

 

SAS ou le syndrome d’apnée du sommeil

syndrome d'apnée du sommeilLe syndrome d’apnée du sommeil (SAS comme le policier  mais moins fun) est un trouble du sommeil caractérisé par un arrêt du flux respiratoire (apnée) ou une diminution de ce flux (hypopnée) (voir wikipedia pour plus d’infos). Il touche plus particulièrement les hommes âgés de 30 à 60 ans. Environ 5 à 8 % de la population est concernée par le syndrome d’apnée du sommeil. Ce trouble est souvent très invalidant et peut entraîner la mort. Il peut résulter d’efforts respiratoires pour lutter contre une obstruction du nez, de la bouche, du pharynx ou est d’origine neurologique. Le SAS dégrade la qualité du sommeil et provoque l’apparition d’une somnolence en journée. Des troubles cardio-vasculaires peuvent apparaître suite à la diminution de l’oxygène dans le sang. Les apnées semblent être plus nombreuses et plus graves dans la position couchée que dans la position latérale. Une étude a démontré que plus de la moitié des individus atteints de SAS dû à une obstruction respiratoire avaient deux fois plus d’apnées dans la position couchée. Fait intéressant, ces personnes sont généralement plus minces et ont des apnées moins sévères en position latérale que celles qui dorment sur le dos. Etant donné la gravité de cette maladie, ne soyez pas tenté par l’automédication mais consultez plutôt un spécialiste (http://www.syndrome-apnee-sommeil.fr/).

5 trucs anti-ronflement simples et naturels

Avant de rechercher le produit anti-ronflement miracle, sachez que certaines modifications de votre mode de vie peuvent avoir un impact immédiat sur votre respiration nocturne et donc réduire ou même éliminer le ronflement. Si vous faites une recherche sur internet, vous trouverez une multitude de trucs anti-ronflement. Mais, bien sûr, les méthodes les plus naturelles seront les meilleures car elles sont non-invasives et ne produisent pas d’effets secondaires indésirablesVous n’aurez pas besoin de faire des exercices physiques complexes, avaler des médicaments ou mélanger des plantes médicinales exotiques. Attention, pour les utiliser avec succès, votre détermination sera primordiale. Pensez à vos proches et à leur bien-être pour vous stimuler. Sans plus attendre, voici nos 5 trucs anti-ronflement simples et naturels:

trucs anti-ronflementSurveiller son poids et son alimentation

Les gens qui font de l’embonpoint sont plus susceptibles de ronfler. Même un surpoids de quelques kilogrammes peut être la cause de votre ronflement. Il a été démontré que les tissus adipeux autour du cou compriment les voies respiratoires car ils empêchent d’avoir assez de tonus musculaire pour ouvrir les voies respiratoires de manière adéquate pour avoir une respiration normale. Cependant, la perte de poids ne peut se faire uniquement par un régime. Ce dernier doit être accompagné des exercices réguliers pour éliminer de manière significative le surplus de graisse autour de votre cou. Il est également prouvé que le ronflement empire à mesure que l’on vieillit et pour cette raison, une alimentation saine et des exercices journaliers sont essentiels pour lutter contre les effets prématurés du vieillissement. Attention, hommes et femmes ne sont pas égaux face au ronflement. L’excès de graisse et son impact sur le ronflement semble plus être un problème masculin. En effet, les hommes ont tendance à prendre du poids autour de leur cou et leur taille alors que chez les femmes, c’est autour des cuisses. D’autre part, chez les femmes, la surface des voies aériennes supérieures est plus grande et les parois des voies aériennes sont plus rigides et donc moins sujettes à céder à la pression. Elles résistent donc mieux à la diminution du tonus musculaire et donc du volume des voies respiratoires pendant le sommeil. Cela signifie que les femmes sont moins susceptibles de ronfler que les hommes. Toutefois, cette situation se modifie souvent chez les femmes après la ménopause car en vieillissant, le tonus musculaire tend à diminuer. A partir de 70 ans , on ne voit plus de différences significatives entre homme et femme, et les maris sont enfin réveillés autant que leurs femmes !

trucs anti-ronflementNe pas surconsommer d’alcool

Les gens qui ne sont pas normalement ronfleurs le seront souvent après avoir bu de l’alcool. Et ceux qui ronflent, verront leurs nuisances sonores empirer ! L’alcool ralentit l’activité du cerveau, entraînant ainsi une plus grande relaxation des muscles que lors d’une nuit normale. Parce qu’il fonctionne également comme un dépresseur, il détend les muscles de votre cou et provoque le ronflement. En outre, l’alcool irrite le nez et peut le congestionner ce qui augmente l’inspiration par la bouche et les vibrations indésirables. D’autre part, l’alcool a une haute teneur en calories et les gens qui sont de gros buveurs sont souvent en surpoids. Enfin, l’alcool peut provoquer l’apnée obstructive du sommeil chez les personnes qui sont normalement de « simples » ronfleurs (arrêt respiratoire de courtes périodes pendant le sommeil; voir SAS). Cette condition est beaucoup plus difficile à traiter. Si vous ne voulez pas limiter le nombre de verre bu en soirée, buvez alors votre dernier verre au moins 4 heures avant d’aller vous coucher. Cela donnera suffisamment de temps à votre corps pour réduire les effets de l’alcool et vous aider à dormir normalement. Les médicaments sédatifs ou les somnifères sont connus pour agir de la même manière que l’alcool. Donc, si vous prenez ces médicaments, demandez à votre médecin une alternative non-sédative. Evidemment, ne cesser pas de prendre les médicaments prescrits sans le consentement de votre médecin !

trucs anti-ronflementArrêter de fumer

La muqueuse de la cavité nasale et de la gorge peut être facilement irritée par la fumée et sujette à des inflammations chroniques. Quand le nez est congestionné, il est difficile de respirer et la probabilité de ronfler augmente. La congestion nasale augmentera avec le nombre de cigarettes fumées chaque jour. Notez que même le tabagisme passif peut provoquer une inflammation du nez et de la gorge. Les enfants de parents qui fument sont aussi plus susceptibles d’être affectés par le ronflement que les enfants de parents non-fumeurs. Si vous ne pouvez pas arrêter de fumer, essayez au moins de griller la dernière 4 heures avant d’aller vous coucher.

trucs anti-ronflementDéboucher son nez

Si votre nez est bouché en raison d’un rhume ou d’une allergie chronique, vous aurez tendance à respirer par la bouche pendant votre sommeil et vous serez donc plus susceptible de ronfler. Il est donc important de prendre un médicament contre les allergies ou les rhinites chroniques juste avant d’aller au lit ou d’utiliser un vaporisateur nasal. Il existe de nombreux traitements  contre la congestion nasale que nous comparons sur ce site (bandelette, spray ou dilateur). Un truc simple consiste à prendre une douche chaude avant d’aller au lit pour ouvrir les voies respiratoires. Vous pouvez aussi essayer un spray d’eau salée, l’inhalation de vapeur ou le rinçage du nez. Par exemple, pour se rincer le nez, vous pouvez utiliser un pot de Neti rempli de liquide physiologique. Ce remède traditionnel marche très bien pour se déboucher le nez (lien de douche nasale Lota ici). Enfin, si la congestion persiste, les anti-histaminiques peuvent être très utiles. Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre un nouveau médicament.

trucs anti-ronflementVérifier sa literie

L’allergie respiratoire est le résultat de l’hypersensibilité nasale. La muqueuse du nez et de la gorge gonfle ce qui empêche une bonne respiration par le nez. Les symptômes sont généralement les mêmes que ceux de la rhinite allergique. Une étude a révélé que chez les personnes qui dorment sur le dos et qui souffrent de rhinite allergique, la congestion nasale augmente très fortement conduisant à des troubles respiratoires du sommeil ou au mieux le ronflement. Les causes classiques de la rhinite allergique et de l’allergie respiratoire sont la présence d’acariens dans la literie, la fumée de tabac (y compris le tabagisme passif), les oreillers en plumes, les poils d’animaux, les plantes d’intérieur et les parfums. Il existe de nombreux traitements pour les symptômes allergiques mais le meilleur reste la prévention. Donc une priorité est d’éviter que les acariens s’accumulent dans votre literie. Une solution est de remplacer votre oreiller tout les six mois ou une housse anti-acarien pour votre coussin et votre matelas (par exemple celle-ci).