5 trucs anti-ronflement simples et naturels

Avant de rechercher le produit anti-ronflement miracle, sachez que certaines modifications de votre mode de vie peuvent avoir un impact immédiat sur votre respiration nocturne et donc réduire ou même éliminer le ronflement. Si vous faites une recherche sur internet, vous trouverez une multitude de trucs anti-ronflement. Mais, bien sûr, les méthodes les plus naturelles seront les meilleures car elles sont non-invasives et ne produisent pas d’effets secondaires indésirablesVous n’aurez pas besoin de faire des exercices physiques complexes, avaler des médicaments ou mélanger des plantes médicinales exotiques. Attention, pour les utiliser avec succès, votre détermination sera primordiale. Pensez à vos proches et à leur bien-être pour vous stimuler. Sans plus attendre, voici nos 5 trucs anti-ronflement simples et naturels:

trucs anti-ronflementSurveiller son poids et son alimentation

Les gens qui font de l’embonpoint sont plus susceptibles de ronfler. Même un surpoids de quelques kilogrammes peut être la cause de votre ronflement. Il a été démontré que les tissus adipeux autour du cou compriment les voies respiratoires car ils empêchent d’avoir assez de tonus musculaire pour ouvrir les voies respiratoires de manière adéquate pour avoir une respiration normale. Cependant, la perte de poids ne peut se faire uniquement par un régime. Ce dernier doit être accompagné des exercices réguliers pour éliminer de manière significative le surplus de graisse autour de votre cou. Il est également prouvé que le ronflement empire à mesure que l’on vieillit et pour cette raison, une alimentation saine et des exercices journaliers sont essentiels pour lutter contre les effets prématurés du vieillissement. Attention, hommes et femmes ne sont pas égaux face au ronflement. L’excès de graisse et son impact sur le ronflement semble plus être un problème masculin. En effet, les hommes ont tendance à prendre du poids autour de leur cou et leur taille alors que chez les femmes, c’est autour des cuisses. D’autre part, chez les femmes, la surface des voies aériennes supérieures est plus grande et les parois des voies aériennes sont plus rigides et donc moins sujettes à céder à la pression. Elles résistent donc mieux à la diminution du tonus musculaire et donc du volume des voies respiratoires pendant le sommeil. Cela signifie que les femmes sont moins susceptibles de ronfler que les hommes. Toutefois, cette situation se modifie souvent chez les femmes après la ménopause car en vieillissant, le tonus musculaire tend à diminuer. A partir de 70 ans , on ne voit plus de différences significatives entre homme et femme, et les maris sont enfin réveillés autant que leurs femmes !

trucs anti-ronflementNe pas surconsommer d’alcool

Les gens qui ne sont pas normalement ronfleurs le seront souvent après avoir bu de l’alcool. Et ceux qui ronflent, verront leurs nuisances sonores empirer ! L’alcool ralentit l’activité du cerveau, entraînant ainsi une plus grande relaxation des muscles que lors d’une nuit normale. Parce qu’il fonctionne également comme un dépresseur, il détend les muscles de votre cou et provoque le ronflement. En outre, l’alcool irrite le nez et peut le congestionner ce qui augmente l’inspiration par la bouche et les vibrations indésirables. D’autre part, l’alcool a une haute teneur en calories et les gens qui sont de gros buveurs sont souvent en surpoids. Enfin, l’alcool peut provoquer l’apnée obstructive du sommeil chez les personnes qui sont normalement de « simples » ronfleurs (arrêt respiratoire de courtes périodes pendant le sommeil; voir SAS). Cette condition est beaucoup plus difficile à traiter. Si vous ne voulez pas limiter le nombre de verre bu en soirée, buvez alors votre dernier verre au moins 4 heures avant d’aller vous coucher. Cela donnera suffisamment de temps à votre corps pour réduire les effets de l’alcool et vous aider à dormir normalement. Les médicaments sédatifs ou les somnifères sont connus pour agir de la même manière que l’alcool. Donc, si vous prenez ces médicaments, demandez à votre médecin une alternative non-sédative. Evidemment, ne cesser pas de prendre les médicaments prescrits sans le consentement de votre médecin !

trucs anti-ronflementArrêter de fumer

La muqueuse de la cavité nasale et de la gorge peut être facilement irritée par la fumée et sujette à des inflammations chroniques. Quand le nez est congestionné, il est difficile de respirer et la probabilité de ronfler augmente. La congestion nasale augmentera avec le nombre de cigarettes fumées chaque jour. Notez que même le tabagisme passif peut provoquer une inflammation du nez et de la gorge. Les enfants de parents qui fument sont aussi plus susceptibles d’être affectés par le ronflement que les enfants de parents non-fumeurs. Si vous ne pouvez pas arrêter de fumer, essayez au moins de griller la dernière 4 heures avant d’aller vous coucher.

trucs anti-ronflementDéboucher son nez

Si votre nez est bouché en raison d’un rhume ou d’une allergie chronique, vous aurez tendance à respirer par la bouche pendant votre sommeil et vous serez donc plus susceptible de ronfler. Il est donc important de prendre un médicament contre les allergies ou les rhinites chroniques juste avant d’aller au lit ou d’utiliser un vaporisateur nasal. Il existe de nombreux traitements  contre la congestion nasale que nous comparons sur ce site (bandelette, spray ou dilateur). Un truc simple consiste à prendre une douche chaude avant d’aller au lit pour ouvrir les voies respiratoires. Vous pouvez aussi essayer un spray d’eau salée, l’inhalation de vapeur ou le rinçage du nez. Par exemple, pour se rincer le nez, vous pouvez utiliser un pot de Neti rempli de liquide physiologique. Ce remède traditionnel marche très bien pour se déboucher le nez (lien de douche nasale Lota ici). Enfin, si la congestion persiste, les anti-histaminiques peuvent être très utiles. Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre un nouveau médicament.

trucs anti-ronflementVérifier sa literie

L’allergie respiratoire est le résultat de l’hypersensibilité nasale. La muqueuse du nez et de la gorge gonfle ce qui empêche une bonne respiration par le nez. Les symptômes sont généralement les mêmes que ceux de la rhinite allergique. Une étude a révélé que chez les personnes qui dorment sur le dos et qui souffrent de rhinite allergique, la congestion nasale augmente très fortement conduisant à des troubles respiratoires du sommeil ou au mieux le ronflement. Les causes classiques de la rhinite allergique et de l’allergie respiratoire sont la présence d’acariens dans la literie, la fumée de tabac (y compris le tabagisme passif), les oreillers en plumes, les poils d’animaux, les plantes d’intérieur et les parfums. Il existe de nombreux traitements pour les symptômes allergiques mais le meilleur reste la prévention. Donc une priorité est d’éviter que les acariens s’accumulent dans votre literie. Une solution est de remplacer votre oreiller tout les six mois ou une housse anti-acarien pour votre coussin et votre matelas (par exemple celle-ci).

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.